Histoire

Dernière mise à jour :

Présentation de la Ville

Photo de l'ancienne Mairie
Ancienne Mairie Place H.Rousseau

Beuvrages, à ses origines, était couvert de bois et de prairies inondés. Les eaux de la Froide Fontaine formaient un étang de plus de six hectares des limites d'Anzin et de Raismes jusqu'à l'actuelle rue Emile Zola. Les eaux d'une source située au Ruissard alimentaient les fossés de la Cense du Pont Raoust, située à l'entrée de la Cité Mallet, traversaient la route et gagnaient les douves du château, là arrivaient également les eaux de la Fontaine Saint-Saulve, qui avait sa source près du château La Poussière rue Roger Salengro.

Puis suivant le mail du château seigneurial, toutes ces eaux gagnaient les marais d'Arnonville couvrant plus de seize hectares aux limites de Bruay et de Raismes.

C'est vers l'an 750 que Beuvrages sous le nom Brevitica apparaît pour la première fois. Il est raconté qu'à cette époque la ville avait déjà son château seigneurial. En effet, il est dit que Saint Saulve alors seigneur de la commune fut massacré dans ce lieu. Bevrege puis Buvraiges devient Beuvrages et est le Biberach des allemands du fait de sa situation géographique : "près des eaux avec des castors".
Beuvrages avait déjà au VIIIème siècle son château seigneurial, il nous est confirmé par le martyre de Saint-Saulve à l'époque de Charles Martel (+741).
Ce château deviendra la propriété des seigneurs successifs de Beuvrages. Partie du Comté de Hainaut, Beuvrages et son château deviennent successivement la propriété des seigneurs de Flandre , d'Avesnes, de Bavière et des ducs de Bourgogne. 
Jusqu'en 1477, date à laquelle il fut incendié par les Valenciennois, en représailles du ralliement du seigneur de Beuvrages Guillaume de Bisches au roi de France Louis XI, à cette époque nous étions sous la tutelle de la Maison D'Autriche. Puis la province du Hainaut dont fait partie la commune passe aux mains espagnoles.

Photo Ancienne Eglise
Ancienne Eglise Rue du 11 Novembre

En 1610, un nouveau château sera construit lors du mariage de Philippe d'Arenberg avec Hippolyte de Melun, héritière de la seigneurie de Beuvrages. En 1656, lors du siège de Valenciennes par les troupes françaises, le maréchal la Ferté commandant les armées de Louis XIV, établit son quartier général au château et essaie vainement de prendre Valenciennes, le maréchal sera blessé et fait prisonnier.  

Le 17 Mars 1677, après un bombardement meurtrier, Valenciennes se rend aux troupes de Louis XIV. L'année suivante par le traité de Nimègue, nous sommes rattachés à la France.
En 1686, la seigneurie de Beuvrages est rachetée par l'archevêque de Cambrai, pour y installer un séminaire diocésain en remplacement du séminaire provincial de Douai détruit par un incendie en 1637.
Après plus d'un demi-siècle à Beuvrages, il est transféré à Cambrai dans l'ancien collège des jésuites.
En 1766, l'archevêque vend la seigneurie de Beuvrages au Marquis de Cernay, Seigneur de Raismes.

A la Révolution, le château en mauvais état fut démoli, les terres et la ferme furent saisis comme biens nationaux. C'est en 1828 que sont établies les limites de la commune et qu'un plan cadastral est tracé. Puis Beuvrages est touché par le choléra et la maladie de la pomme de terre. L'histoire est quelque peu tronquée car peu de documents retracent cette période post révolutionnaire.

Dès le début du XIXème siècle, de très belles demeures particulières furent construites sur le territoire de Beuvrages dont quelques unes existent encore, devenues aujourd'hui l'Hôtel de Ville, d'autres sont disparues, remplacées par des résidences. Le passé minier de Beuvrages est marqué par le fait que la Compagnie des mines d'Anzin possédait le Château Mallet et y logeait les travailleurs polonais venus travailler à la mine. Il faut préciser qu'il n'y a pas de fosse sur le territoire communal. En effet, les mineurs de la ville travaillaient à la fosse Bleuse-Borne d'Anzin et à la fosse Sabatier située à Raismes.

Le groupe Valenciennois des Houillères nationales domicilia environ 150 travailleurs marocains dans le parc du Château Derasse.

Cet article a été réalisé en collaboration avec l'association Beuvrages et son passé.

Château Mallez
Château Mallez
Château Thibaut
Château Thibaut
Château Derasse
Château Derasse
Château Viviers
Château Viviers
Château Courtecuisse
Château Courtecuisse
Château Carlier
Château Carlier